Wednesday, May 10, 2017

Points de vue des Médecins et Réponse à l'Expérience de la Mort proche des Patients

L'hypercarbie est souvent associée à l'anoxie et peut elle-même produire des symptômes de type NDE, y compris les lumières lumineuses, les OBE, les souvenirs passés et les expériences mystiques ont rapporté une EQM chez un homme de 60 ans qui avait subi une crise cardiaque et un arrêt cardiaque. Le lobe temporal est presque certain d'être impliqué dans les EQM, étant donné que les dégâts et la stimulation corticale directe de cette zone sont connus pour produire un certain nombre d'expériences correspondant à celles de l'EQM, y compris les OBE, les hallucinations et les flashbacks de mémoire. Il convient de noter que les lobes temporels et le système limbique sont sensibles à l'anoxie, et que la libération d'endorphines diminue le seuil de saisie dans les lobes temporels et le système limbique.

Les gaz sanguins mesurés dans ce patient ont montré que les niveaux dans la périphérie étaient relativement normaux. En outre, il est largement reconnu que les EQM peuvent se produire chez des personnes qui évidemment ne souffrent pas d'anoxie et / ou d'hypercarbie. Un scientifique, en arguant en faveur d'un éventuel rôle de ces facteurs dans l'EQM, déclare explicitement qu'il peut y avoir de nombreux déclencheurs pour une ETM, l'anoxie étant l'une d'entre elles. D'autres théoriciens ont considéré le rôle possible des neurotransmetteurs dans la génération de l'EQM.

Les premières suggestions selon lesquelles les EQM sont des expériences hallucinantes causées par des médicaments administrés par l'extérieur utilisés dans les tentatives de réanimation peuvent être rejetées pour des raisons empiriques. Non seulement les MDE sont signalés par les patients dans des circonstances où nous pouvons être sûrs qu'aucun médicament n'a été administré, mais la recherche a montré que l'administration de ces médicaments conduit à des EQM moins nombreuses et plus silencieuses. D'autres ont suggéré des modèles basés sur des neurotransmetteurs naturels. Un théoricien a soutenu que la libération d'endorphine pourrait expliquer de nombreux aspects de l'EQM, une suggestion qui a été incorporée dans le modèle neurobiologique plus complet présenté par certains théoriciens.

Les endorphines sont libérées en période de stress et conduisent à une réduction de la perception de la douleur et à un état émotionnel agréable et même heureux. Conformément à l'idée selon laquelle la libération de l'endorphine peut être responsable du ton émotionnel positif de la plupart des EQM, les rapports occasionels de NDE agréables changent en NDE désagréables “ Hellish ” lors de l'administration de médicaments bloquant les endorphines tels que la naloxone. Un théoricien a soutenu que la sérotonine a un rôle plus important à jouer dans la génération d'EQM que les endorphines, du moins en ce qui concerne les hallucinations mystiques et les OBE.

Un dermatologue a souligné que les endorphines ne sont pas des hallucinogènes puissants, mais que de nombreux aspects de l'EQM, tels que les lumières et les mouvements dans les tunnels, peuvent être induits par l'anesthésie dissociative de la kétamine. Jansen a développé un modèle de NDE sur la base de cette observation. Il a commencé par le fait que certaines conditions qui conduisent à des EQM impliquent une augmentation soudaine de la concentration du neurotransmetteur excitateur glutamate, qui détruit les neurones en suractivant les récepteurs NMDA. La ktatamine peut se lier aux récepteurs NMDA, bloquant cette neurotoxicité et produisant des symptômes de type NDE. Jansen a émis l'hypothèse que, dans les conditions qui produisent une inondation de glutamate, les «endopsychosines» neuroprotectrices non identifiées, similaires à la kétamine, sont libérées pour prévenir les dommages neuronaux et que cela se traduit par une EQM. Cependant, il existe des différences importantes entre les EDM typiques et les expériences typiques de la kétamine. Par exemple, ces derniers sont plus susceptibles d'être effrayants et de se sentir irréels.

Certains théoriciens ont récemment produit des preuves soutenant l'idée que le fonctionnement du lobe temporal modifié pourrait être impliqué dans l'EQM. Ils ont constaté que les individus qui avaient déclaré avoir des EQM avaient plus d'activité électroencéphalographique épileptiforme dans les lobes temporels qu'un groupe témoin non-MDE et que cette activité était presque totalement latéralisée dans l'hémisphère cérébral gauche. Le groupe témoin utilisé dans cette étude était composé de personnes qui n'étaient pas proches de la mort plutôt que de personnes qui étaient proches de la mort mais qui n'avaient pas eu d'ECM. Il est possible, par conséquent, que les résultats sont un résultat généralisé de traumatisme plutôt que spécifiquement liés à l'ENDE elle-même.    

Incidence et Corrélats des Expériences proches de la Mort dans une unité de soins Cardiaques

Une autre théorie psychologique qui a été proposée est que l'ENDE reflète les souvenirs de naissance, le tunnel représentant le canal de naissance, la lumière au bout du tunnel représentant les lumières dans la salle d'accouchement et l'être de la lumière représentant la sage-femme, L'obstétricien ou le père a présenté une réfutation approfondie de cette théorie. Comme il l'a souligné, l'expérience de naître n'est que très superficiellement semblable à l'EQM.

Le canal de naissance n'apparait pas au fœtus comme un tunnel avec une lumière à la fin, au cours duquel le foetus flottait doucement. Au lieu de cela, il serait sombre et extrêmement contraint, et en outre, les bébés ne descendent pas vers le bas du canal de la naissance vers l'avant. Il existe également de nombreuses preuves pour montrer que les jeunes enfants sont tout simplement incapables de tenir des souvenirs autobiographiques précises au cours des deux premières années de vie. Certains chercheurs ont soutenu que si l'EQM reflétait réellement des souvenirs de naissance, la nature de la naissance devrait influencer le type de NDE rapporté. Elle a constaté, cependant, que l'expérience du tunnel est tout aussi fréquente chez ceux livrés par césarienne que dans ceux livrés naturellement. La catégorie finale est la théorie organique.

Un certain nombre de théories ont été proposées qui tentent de rendre compte des composants de l'EQM en termes de fonction cérébrale. Il convient de noter que la plupart des composants de l'EQM se retrouvent également dans des contextes non liés à l'EOD, dont beaucoup ont le potentiel d'autoriser un contrôle expérimental plus important que ce ne serait habituellement le cas dans les EQT naturelles. L'étude de ces composants dans le contexte non-NDE fournit évidemment de fortes preuves directes soit pour ou contre des théories organiques particulières. Un certain nombre de théoriciens ont considéré le rôle possible des niveaux anormaux de gaz sanguins dans l'EQM. L'anoxie cérébrale est la voie commune finale de la mort cérébrale et il est donc instructif de considérer la mesure dans laquelle les symptômes de l'hypoxie et de l'anoxie reflètent ceux des EQM.

Un scientifique a souligné qu'il existe en effet de nombreuses similitudes entre les EQM et le syndrome du G-LOC. Les épisodes du G-LOC peuvent se produire dans les pilotes de chasse engagés dans certains types de manœuvres car l'accélération extrême impliquée peut entraîner une perte d'apport sanguin adéquat au cerveau. Sur la base d'observations de près de 1000 épisodes de G-LOC, quelqu'un a noté que ces épisodes impliquaient souvent une vision tunnel et des lumières lumineuses, des sensations flottantes, des mouvements automatiques, une autoscopie, des OBE, ne voulant pas être perturbé, une paralysie, des rêves vifs de beaux endroits , Les sensations agréables, les altérations psychologiques de l'euphorie et de la dissociation, l'inclusion des amis et de la famille, l'inclusion de souvenirs et de pensées antérieurs, l'expérience étant très mémorable (quand on peut le rappeler), la confabulation et l'envie de comprendre l'expérience.

L'analyse de la vie, les idées mystiques et les effets secondaires transformationnels durables ne sont pas associés à des épisodes G-LOC, mais cela peut simplement refléter le fait que ces épisodes impliquent rarement une attente de mort réelle. Une objection commune à l'idée que l'anoxie peut être un facteur dans certaines EQM est la prétention que l'anoxie se caractérise par une pensée confuse, alors que l'EQM se caractérise par une clarté extrême de la pensée.

En effet, comme l'a souligné un magicien, les effets de l'anoxie varient énormément selon le type d'anoxie, sa vitesse de début et le temps jusqu'à ce que l'oxygène soit rétabli. Il faut également garder à l'esprit que la pensée confuse est un état qui est souvent attribué par un observateur extérieur à un individu en fonction de son comportement. Comme ils le soulignent, «L'hypoxie affecte rapidement les centres supérieurs, entraînant une émoussée de sensibilités plus fines et une perte de sens du jugement et de l'autocritique. Le sujet estime toutefois que son esprit n'est pas seulement assez clair, mais exceptionnellement enthousiaste. »Dans le cas des rapports NDE, nous devrions être prudents d'accepter les revendications rétrospectives d'une grande clarté de pensée.

Effets sélectifs de L'Émotion sur les Caractéristiques Phénoménales des Souvenirs Autobiographiques

Un chercheur divise les différentes approches théoriques en trois grandes catégories, bien qu'il soit nécessaire de comprendre qu'une telle catégorisation est purement pratique pour la présentation. En réalité, les théories et les modèles de l'EQM ne sont pas distincts et indépendants, mais présentent un chevauchement considérable. La première grande catégorie à laquelle se réfère le dentiste est la théorie spirituelle (également connue sous le nom de théories transcendantales). L'interprétation la plus populaire de l'EQM est que c'est exactement ce qu'il semble être pour la personne ayant l'expérience. Il est considéré comme une preuve forte que l'esprit (ou l'âme) (prétendument immatériel) peut se séparer du corps physique.

On suppose en outre que l'EQM donne un aperçu d'un domaine spirituel auquel les âmes migrent après la mort. La nature prétendument paranormale des EQM serait soutenue si l'on pouvait montrer que l'information obtenue au cours de la composante OBE d'une EDM était veridique et n'aurait pas pu être obtenue de manière conventionnelle. Certains chercheurs éminents dans ce domaine ont avancé des cas qu'ils estiment fournir un soutien solide pour un tel poste, mais les critiques restent peu convaincues que toutes les explications non paranormales pour cette acquisition d'informations ont été exclues.

image

Une liste cardiovasculaire énumère plusieurs explications telles que «des informations disponibles à l'époque, des connaissances antérieures, des fantasmes ou des rêves, des suppositions et des informations des autres sens. Ensuite, il existe une mémoire sélective pour les détails corrects, l'incorporation des détails appris entre la fin de l'ENDE et en donnant un compte, et la tendance à «raconter une bonne histoire». La mesure dans laquelle ces facteurs pourraient fournir une explication adéquate de ces cas est discutée plus en détail ci-dessous.

La deuxième catégorie large englobe les théories psychologiques. Certains d'entre eux offrent des explications raisonnables pour certaines composantes de l'expérience mais ne fournissent pas une explication adéquate de tous les aspects. Un exemple serait suggérer que l'EQM est une forme de dépersonnalisation qui sert de défense contre la menace de mort dans des situations de danger extrême, en permettant un sentiment de détachement et d'engagement dans des fantasmes agréables.

Le concept d'absorption psychologique le plus couramment accepté, qui peut être défini comme la propension à attirer l'attention sur des expériences sensorielles imaginatives ou sélectionnées à l'exclusion des stimuli dans l'environnement extérieur, est pertinent ici, tout comme un concept de propension à la fantaisie. Le modèle de dépersonnalisation reçoit un soutien d'une étude qui montre que les OBE présentent des niveaux plus élevés de capacité d'absorption et l'observation des scores d'absorption et de pronostic fantastiques les plus élevés chez les DME. Le modèle compte raisonnablement bien pour la composante OBE de l'EQM, mais pas pour le fait que la plupart des EQM impliquent un sentiment d'hyper-réalité et ne se sentent pas comme des rêves, comme cela est typique d'autres formes de dépersonnalisation .

Valeur Probante des Expériences Proches de la Mort pour la Croyance dans la vie Après la Mort

Afin de minimiser la confusion potentielle qui pourrait être causée par différents chercheurs adoptant différentes définitions de l'EQM, de nombreuses études utilisent des échelles standard pour décider qui a et qui n'a pas eu de MDE et la «profondeur» de l'expérience. Bien que de nombreuses échelles différentes aient été développées, la discussion ici sera limitée à deux des plus couramment utilisés.

Quelqu'un a développé le «indice d'expérience de base pondéré» (souvent appelé WCEI), dans lequel les éléments suivants sont attribués à différents poids: le sentiment subjectif d'être mort, les sentiments de paix, la séparation corporelle, entrer dans une région sombre, rencontrer un Présence ou entendre une voix, faire le bilan de sa vie, voir ou être enveloppé dans la lumière, voir de belles couleurs, entrer dans la lumière et rencontrer des esprits visibles. Chaque caractéristique est marquée pour la présence ou l'absence et le total pondéré de ces caractéristiques présente un score compris entre 0 et 29. L'échelle de l'Anneau Critiqué sur le terrain pourrait amener les gens à obtenir un score assez élevé sur la base de très peu de composants NDE typiques .

Il a développé une échelle améliorée communément appelée échelle Greyson NDE. Pour ce faire, il a commencé par répertorier 80 fonctionnalités qui incluaient tous les éléments principaux des échelles précédentes. À la suite d'une première étude pilote, cette liste a été réduite à 33 éléments avec des réponses échelonnées à trois points. Après un développement ultérieur, l'échelle finale de 16 éléments a été réalisée avec des questions dans quatre groupes (liés aux caractéristiques cognitives, affectives, paranormales et transcendantales). Cette échelle finale est essentiellement une version modifiée de l'échelle de Ring avec un score maximum de 32. Elle a une bonne fiabilité test-retest et une cohérence interne. Un score de 7 ou plus est le critère pour une véritable NDE.

Certains scientifiques, après avoir examiné toutes les estimations publiées de l'incidence des EQM, ont conclu qu'ils arrivaient probablement entre 9 et 18% des personnes qui se rapprochent du décès. L'objectif principal de ce chapitre sera de considérer ce qui peut être appris sur la nature des EQM pour étudier les survivants de l'arrêt cardiaque. Cette population particulière s'intéresse particulièrement à ce contexte pour plusieurs raisons. Tout d'abord, la grande majorité des études sur les études de l'EQM sont de nature rétrospective, les comptes n'étant parfois pas collectés jusqu'à des années ou même des décennies après l'expérience elle-même.

image

En ce qui concerne les survivants de l'arrêt cardiaque, cependant, il est possible de mettre en place des études prospectives qui permettent aux survivants d'être interrogés dans les jours qui suivent leur expérience, ce qui réduit considérablement les problèmes potentiels de distorsion de la mémoire. Deuxièmement, de telles études permettent potentiellement aux chercheurs de corréler les mesures objectives, physiologiques et pharmacologiques avec les caractéristiques signalées de l'EQM, fournissant des données très utiles pour tester différents comptes théoriques. Troisièmement, cette population permet de tester objectivement la veridicité du composant OBE de l'EQM, comme décrit ci-dessous. Enfin, on peut affirmer que l'état mental des victimes d'arrêt cardiaque constitue le modèle le plus proche que l'on a à un cerveau mourant.

Mourir de Mort pour Savoir la Vérité: Visions d'un cerveau Mourant ou de faux Souvenirs?

Dans une autre étude, les survivants d'une longue réanimation cardiopulmonaire avec une perte de mémoire ont signalé moins fréquemment que des expériences proches de la mort. En outre, il a été signalé que des expériences proches de la mort pourraient survenir chez les patients ayant une peur intense de la mort dans des conditions qui ne sont pas mortelles ou chez des personnes atteintes de kétamine pendant une brume provoquée par la drogue. En résumé, être proche de la mort ne semble pas être un «conditio sine qua non» pour subir des expériences proches de la mort. Dans notre groupe d'étude avec phénomènes autoscopiques ictal, les expériences ictal ont rempli les critères d'une EQM sur le questionnaire NDE de Greyson.

image

Bien que nos patients avec des autoscopies ictal n'étaient pas en danger de mort, nos résultats pourraient être particulièrement intéressants pour la compréhension de l'étiologie des expériences «réelles» au sujet de la mort. Contrairement aux expériences «réelles» près de la mort, une EQM dans le contexte d'un arrêt cardiaque ou d'une insuffisance rénale, la cause cérébrale des autoscopies ictal comme équivalent à l'équivalent de la mort était connue dans notre groupe autoscopie. Dans ce groupe, tous les patients avaient un dysfonctionnement épileptique à la jonction temporo-parietique ou à ses régions voisines.

Dans ce dernier cas, on pourrait supposer une projection de l'activité épileptique dans la jonction temporo-pariétale comme cause de leurs phénomènes autoscopiques. Ainsi, il pourrait être possible et une recherche plus poussée devrait se concentrer sur le point de savoir si un dysfonctionnement de cette région du cerveau pourrait être impliqué lors d'expériences proches de décès d'autres origines, notamment dans les états pathophysiologiques, ce qui pourrait causer une EQT et aussi une excitabilité cérébrale. L'explication pathophysiologique de l'EQD lors de la peur, de la méditation et d'autres états psychologiques, où évidemment aucun dysfonctionnement du cerveau à la jonction temporo-pariétale pourrait être établie, est encore incertain et devrait être étudié à l'avenir.

La limitation la plus importante de notre étude est la petite taille de l'échantillon, qui est due à la rareté des phénomènes autoscopiques. Par conséquent, nos résultats devraient être réévalués prospectivement avec une plus grande taille d'échantillon. D'autres études devraient se concentrer sur les différences sémiologiques entre les crises autoscopiques épileptiques et les expériences '' réelles '' près de la mort. Il fournit également un exemple typique d'une expérience de la DEN chez un homme de 55 ans qui a été admis à l'hôpital avec un rythme cardiaque irrégulier.

Au cours de l'angiographie diagnostique, il a subi une occlusion coronaire et a subi une chirurgie de pontage quadruple d'urgence. Après cela, il a déclaré avoir eu une expérience hors-corps (OBE) au cours de laquelle il a observé la salle d'opération par dessus. Il a été capable de décrire avec précision le comportement du chirurgien cardiovasculaire pendant l'opération. Il a également décrit la suite d'une lumière brillante à travers un tunnel dans une région de chaleur, d'amour et de paix. Ici, il a rencontré une apparente rencontre avec des parents décédés, qui lui ont téléphonicement communiqué qu'il devait retourner dans son corps. Après le rétablissement, il se sentit transformé, avec un désir intense d'aider les autres et de parler de son expérience.

Laisser le Corps et la vie Derrière: Expériences hors-corps et à Mort Proche

Les phénomènes autoscopiques positifs incluent comme élément central une expérience visuelle de son propre corps. Ces phénomènes autoscopiques positifs peuvent être subdivisés en trois types différents: autoscopie, heautoscopie et expérience hors du corps. Outre l'élément commun de l'hallucination autoscopique, ils peuvent être distingués par deux éléments: le degré de désincarnation et la perspective. Le patient d'un patient qui subit une autoscopie reste dans le corps du patient. Par conséquent, les personnes concernées ne se sentent pas désincarnées et voient leur double dans une perspective intracorporelle dans l'espace extracorporel. En revanche, les personnes qui éprouvent un état hors-corps imaginent leur corps physique d'un point de vue extracorporel. Par conséquent, le sentiment de désincarnation est prononcé maximum.
En ce qui concerne les deux caractéristiques distinctives, la caméra automatique est une forme de transition entre l'autoscopie et l'expérience hors du corps. Dans un état heautoscopique, la perspective change entre un intra et extracorporelle une fois que le sentiment de désincarnation est prononcé différemment. En plus de la double expérience lors d'une crise proche de la mort, des phénomènes autoscopiques se produisent également dans le contexte de nombreuses maladies différentes, par exemple l'épilepsie, la méningo-encéphalite, les lésions cérébrales traumatiques, le néoplasme cérébral, la fièvre puerpérale, l'hyperglycémie, la syncope, l'intoxication et différents troubles psychiatriques . Contrairement à l'étiologie discutée controversée des expériences proches de la mort, les états autoscopiques récréatifs se sont révélés proviennent de la jonction temporo-pariétale.
En raison des similitudes mentionnées ci-dessus, en sémiologie et en étiologie entre les autoscopies ictal et les expériences proches de la mort, nous émettons l'hypothèse que l'expérience individuelle lors des phénomènes autoscopiques ictal pourrait satisfaire aux critères de la sémiologie d'une expérience proche de la mort selon le questionnaire NDE de Greyson. En outre, nous supposons que les patients atteints d'épilepsie du lobe temporal initié par l'aura avec et sans phénomènes autoscopiques peuvent être distingués à l'aide de ce questionnaire.
Dans notre étude, les phénomènes autoscopiques ictal ont été définis comme une expérience autoscopique lors d'une saisie partielle simple au moins une fois avec transition vers une saisie tonique-clonique complexe, partielle ou généralisée, témoin d'un témoin oculaire. Le diagnostic de phénomènes autoscopiques ictal a dû être prouvé par deux épileptologues expérimentés du Centre d'épilepsie de Bethel indépendamment. La zone épileptogénique sous-jacente a été déterminée par la sémiologie des crises, les rejets d'épilepsie intericale et ictal sur l'EEG ainsi que les résultats de l'IRM.
Malgré le petit nombre de cas, nous pourrions démontrer qu'un coup de distorsion entre l'autoscopie et le groupe témoin. En outre, tous les patients qui ont eu des phénomènes autoscopiques ictal ont eu un score sur le questionnaire NDE plus élevé que le coupure pour le diagnostic d'une EQM. Ainsi, le questionnaire NDE ne pouvait pas distinguer entre autoscopies ictal et “ réel ” près des expériences de mort en utilisant ce coupure. Par conséquent, l'expérience individuelle pendant les phénomènes autoscopiques ictal pourrait être au moins dans certains aspects éminents équivalent à l'expérience décrite par les patients, qui avaient survécu à une crise proche de la mort.
Notre constat a indiqué qu'une crise épileptique pourrait causer la sémiologie d'une expérience proche de la mort, même si une saisie autoscopique n'est pas un événement habituel proche de la mort. Le soutien de l'hypothèse selon laquelle une véritable crise de mort proche n'est pas une condition préalable nécessaire pour éprouver un sentiment proche de la mort, découle d'études montrant que 55% des patients atteints d'une EQM pendant une maladie grave ont été jugés par leurs dossiers médicaux pas vraiment près de la mort pendant leur Près des expériences de la mort. D'autres ont démontré une pression partielle doublée des niveaux d'oxygène dans les survivants de l'arrêt cardiaque qui ont une EQM par rapport aux survivants de l'arrêt cardiaque sans une telle expérience.    

Phénomènes autoscopiques ictal et expériences proches de la mort: une Étude de cinq patients avec des autoscopies ictal

Les phénomènes autoscopiques en général peuvent, entre autres conditions, se produire lors des crises épileptiques et des expériences proches de la mort. Nous avons établi l'hypothèse selon laquelle les phénomènes autoscopiques récréatifs et les expériences proches de la mort ont une semiologie similaire, mesurée par le Questionnaire sur l'expérience de la mort proche. Nous avons également étudié si les patients ayant de l'aura avant les crises de lobes temporels avec ou sans phénomènes autoscopiques peuvent être distingués par ce questionnaire. À ces fins, nous avons examiné cinq patients avec autostopographie ictal et 12 patients atteints d'aura avant les crises de lobes temporels sans contrôle automatique de l'automne comme témoins. Nous avons utilisé un seuil de 7 points ou plus sur le Questionnaire sur l'expérience de la mort proche pour indiquer la sémiologie d'une expérience proche de la mort et pour distinguer les patients avec l'autoscopie ictal des témoins. Cette coupure a séparé les patients avec des phénomènes autoscopiques ictal de l'aura avant les crises de lobes temporels sans autoscopie.

image

En outre, tous les patients autoscopiques et aucun des témoins avaient des scores de 7 points ou plus. Ainsi, les expériences individuelles lors de simples crises autoscopiques partielles et des expériences proches de la mort sont similaires, du moins dans certains aspects importants. Ces résultats pourraient être particulièrement intéressants pour la pathophysiologie des expériences proches de la mort, car tous les patients présentant des phénomènes autoscopiques ictal avaient un dysfonctionnement épileptique à la jonction temporo-pariétale ou dans les régions voisines. Par conséquent, un dysfonctionnement de cette région du cerveau pourrait également être impliqué dans des expériences proches de la mort d'autres origines, en particulier dans les États, ce qui pourrait causer une expérience proche de la mort et une excitabilité cérébrale.

Ces rapports sont appelés expériences de décès proches (NDE). En raison des différentes étiologies, certains auteurs qualifient ce dernier de «peur de l'expérience de la mort», en raison de l'absence de décès physique et de ses mécanismes neurobiologiques correspondants. L'incidence de l'expérience de la mort dans la population nord-américaine en général a été estimée à 5%. Les patients qui ont survécu à un arrêt cardiaque, ont rapporté des expériences proches de la mort dans 10-18% et des patients dialysés en 6,3%.

Les éléments communs de l'expérience de la mort proche sont la distorsion du temps, des pensées accélérées, des flash backs, des expériences de déjà vu (souvent positives, moins souvent négatives), la vision du tunnel, l'expérience hors du corps - se produisant dans des expériences religieuses de 25 à 75% comme Voir les êtres mystiques, les anges et rencontrer les parents décédés, les phénomènes auditifs, olfactifs et gustatifs, et à la fin de l'expérience, une frontière où la personne affectée a été renvoyée à son corps physique. Sur la base de similitudes sémiologiques d'expériences proches de la mort, Greyson a élaboré un questionnaire, appelé le questionnaire NDE. Ce questionnaire est utilisé comme outil de diagnostic pour des expériences proches de la mort. La pathophysiologie des expériences proches de la mort est discutée de manière controversée et jusqu'à maintenant n'a pas été universellement acceptée. Certains modèles d'explication pathophysiologique sont une dysfonction cérébrale due à une hypoxémie ou un peptide opioïde endogène.

Dans un modèle animal, Sotelo pourrait démontrer une augmentation des beta-endorphines dans le sérum et le liquide céphalo-rachidien pendant l'état agonal, si les animaux n'avaient pas été anesthésiés avant que la mort subite ne soit induite par un arrêt cardiaque. Comme mentionné ci-dessus, les beta-endorphines augmentées ainsi que l'hypoxie pourraient provoquer une hyperactivité neuronale, en particulier dans le lobe limbique, car cette structure a une sensibilité élevée à l'hypoxie et exprime un grand nombre de récepteurs pour les opioïdes endogènes.

En ce qui concerne l'hypothèse de l'hyperactivité du lobe temporel comme substrat pathophysiologique des expériences proches de la mort, Britton et Bootzin ont signalé des décharges épileptiques interculturelles dans le lobe temporal dans 21,7% des individus qui avaient déjà subi une expérience proche de la mort pendant une période polysomographique  Étude du sommeil. Certaines personnes, proches de la mort ou craignant une mort imminente, rapportent rétrospectivement les expériences qui se produisent lors de l'événement mortel ou de leur peur mortelle.

Variétés d'expériences proches de la mort: examen de la preuve scientifique

L'objectif de la présente étude était de déterminer les caractéristiques phénoménologiques des EQM en utilisant le MCQ et de les comparer à celles des souvenirs d'événements passés réels et imaginés dans trois groupes de survivants du coma: les patients atteints d'ENM tels que définis par l'échelle de Greyson NDE, les patients avec Les souvenirs de leur coma sans NDE, les patients sans mémoire de leur coma) et un groupe témoin par âge de volontaires sains. Il a été suggéré que les rapports d'EQM pourraient être des rapports d'événements imaginés. Pour certains auteurs, seules des composantes de NDE sont imaginées. Au contraire, certains expérimentateurs de NDE déclarent que leur expérience est «réelle» ou même «plus réelle que réelle». Nous proposons ici d'évaluer les caractéristiques de la mémoire NDE par rapport aux mémoires d'événements réelles et imaginées.

Notre caractérisation phénoménologique des EQM, au moyen du MCQ, montre que les EQM ne peuvent être considérées comme des mémoires typiques d'événements imaginés. L'observation selon laquelle nous avons identifié une plus grande quantité de caractéristiques de mémoire pour les événements récents, par rapport à l'ancien et réel par rapport aux événements imaginés, est conforme aux travaux antérieurs. Cependant, dans les groupes «NDE» et «sans mémoire», nous n'avons montré aucun effet significatif du temps sur la quantité de caractéristiques de mémoire. Étant donné que les souvenirs réels et imaginaires n'étaient pas différents entre les groupes, ce manque de temps-effet pourrait s'expliquer par la faible taille de l'échantillon dans notre étude.

Les analyses intragroups ont montré que les expérimentateurs d'ENM ont signalé plus de caractéristiques pour les EQM que pour les mémoires réelles et imaginaires (anciennes et récentes), contrairement à ce qui a été observé pour les mémoires cibles dans les autres groupes. Il est important de souligner que, malgré nos efforts pour demander aux participants de choisir un souvenir avec une émotivité appariée à l'événement ciblé, les EQM semblent avoir un contenu émotionnel extrêmement élevé, comme le reflète l'évaluation du MCQ, éventuellement le biais dans les comparaisons des groupes NDE. Les analyses entre groupes ont révélé que les mémoires NDE présentaient plus de caractéristiques que les autres mémoires cibles. Ces résultats soulignent le fait que les EQM semblent des souvenirs uniques et inégalés.

La découverte que les EQM sont émotionnellement fortes et étroitement liées à la propre identité des sujets est en ligne avec les rapports précédents. Les souvenirs des EQM contiennent des informations plus émotives et plus auto-référentielles que les autres mémoires cibles. La plus grande valeur émotionnelle des souvenirs de l'EQM pourrait expliquer la plus grande quantité de détails sensoriels dans ces mémoires. En effet, des études antérieures ont montré que la valeur émotionnelle augmente la quantité de détails sensoriels dans les mémoires. D'autre part, un tel événement émotionnel fort est plus susceptible d'être répétitivement répétitif (à l'interne et / ou à re-dire à d'autres) et ainsi augmenter la quantité de caractéristiques. Cependant, les résultats de la présente étude n'ont montré aucun effet de réactivation selon la mémoire.

En outre, la plus grande quantité globale de caractéristiques dans les mémoires NDE pourrait s'expliquer par le fait que l'information autonome peut améliorer le rappel des performances. En fait, ce type d'information pourrait permettre un encodage, une organisation et un enrichissement plus faciles grâce à une connaissance approfondie, conduisant à une représentation épisodique subjective et détaillée de l'événement original et des pensées et des sentiments associés. Cependant, il faut noter que cet effet est généralement rapporté par rapport aux mémoires liées à une autre personne, contrairement à ce qui précède. Mais si nous supposons que les EQM pourraient avoir une plus grande importance pour l'identité personnelle et peuvent être plus étroitement liées à l'identité du sujet que les autres expériences (car les EQM ont déjà été signalées avoir des conséquences à court et à long terme sur la vie d'un patient), il est probable Ce contenu auto-référentiel pourrait avoir un effet sur les caractéristiques globales des mémoires NDE. En raison de son émotion et de ses conséquences, les mémoires NDE pourraient répondre à la définition des «souvenirs flashbulb». En effet, un événement très émotif, personnellement important et surprenant peut bénéficier d'un codage préférentiel qui les rend plus détaillés et plus durables que les souvenirs quotidiens et qui mène à ce qu'on appelle une mémoire flashbulb.

Les caractéristiques de la quasi-mort éprouvent des souvenirs par rapport aux mémoires d'événements réels et imagines

Depuis l'aube du temps, Near-Death Experiences (NDE) ont intrigué et, aujourd'hui, ne sont pas encore pleinement expliqués. Étant donné que les rapports sur les EQM se proposent d'être des événements imaginés, et puisque les mémoires d'événements imaginés ont en moyenne moins de caractéristiques phénoménologiques que les mémoires d'événements réels, nous avons comparé les caractéristiques phénoménologiques des rapports NDE avec les mémoires d'événements imaginés et réels. Nous avons inclus trois groupes de survivants du coma (8 patients atteints d'ENM définis par l'échelle de Greyson NDE, 6 patients sans ECM, mais avec des souvenirs de leur coma, 7 patients sans souvenir de leur coma) et un groupe de 18 volontaires sains et adaptés à l'âge.

Cinq types de souvenirs ont été évalués à l'aide du questionnaire sur les caractéristiques de la mémoire: mémoires de cible (NDE pour le groupe de mémoire NDE, mémoire de coma pour le groupe de mémoire coma et mémoire de première enfance pour aucun groupe de mémoire et de contrôle), des récits d'événements réels anciens et récents et des images anciennes et récentes Souvenirs d'événements. Étant donné que les EQM sont connues pour avoir un contenu émotionnel élevé, les participants ont été invités à choisir les souvenirs les plus émotionnellement importants pour les récits d'événements réels et imaginés récents et anciens. Les résultats ont montré que, dans le groupe des mémoires NDE, les mémoires NDE ont plus de caractéristiques que les mémoires d'événements imaginés et réels. Les mémoires NDE contiennent plus d'informations auto-référentielles et émotionnelles et ont une meilleure clarté que les souvenirs du coma.

La présente étude a montré que les mémoires NDE présentaient plus de caractéristiques que les mémoires d'événements réels et les mémoires de coma. Ainsi, cela suggère qu'ils ne peuvent pas être considérés comme des souvenirs d'événements imaginés. Au contraire, leurs origines physiologiques pourraient les conduire à être vraiment perçues même si elles ne sont pas vécues dans la réalité. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ce phénomène.

Après avoir été proche de la mort, certaines personnes affirment avoir eu une expérience hors du corps, avoir vu une lumière vive ou être traversée par un tunnel; Tous les éléments bien connus de la célèbre "Expérience proche de la mort" (NDE). Les EQM sont définis comme des «événements psychologiques profonds avec des éléments transcendantaux et mystiques, typiquement chez des personnes proches de la mort ou dans des situations de danger physique ou émotionnel intense». En outre, les NDE ou les EOD ne se produisent pas seulement dans les circonstances mentionnées dans cette définition. En effet, d'autres expériences font au moins des caractéristiques des EQM (par exemple, certains types de convulsions épileptiques). En outre, la littérature montre que de nombreuses personnes ayant eu des EQM n'étaient pas physiquement en danger de mort, ce qui suggère que la perception, par elle-même, du risque de décès semble être importante pour provoquer des EQM.

Il a été proposé que les rapports des EQM puissent être des souvenirs d'événements qui ne se sont jamais produits ou des souvenirs modifiés d'événements réels. Notamment, Blackmore a proposé que les EQM comportent des mécanismes physiologiques et psychologiques. Selon son modèle, l'expérience de base est biologiquement déterminée, causée par différents mécanismes normaux, mais l'interprétation et les détails peuvent être influencés par les connaissances et les croyances antérieures de l'expérimentateur, en particulier dans les situations de menace physique ou psychologique. Les souvenirs résultants de cette expérience pourraient donc, au moins en partie, être imaginés. Les souvenirs des événements imaginés ont montré qu'ils contiennent moins de caractéristiques phénoménologiques que les souvenirs d'événements réels. En effet, plusieurs études ont montré que les souvenirs d'événements imaginés contiennent moins de détails perceptuels, temporels et spatiaux et d'informations émotionnelles, comme l'a évalué le Questionnaire sur les caractéristiques de la mémoire.

Points de vue des Médecins et Réponse à l'Expérience de la Mort proche des Patients

L'hypercarbie est souvent associée à l'anoxie et peut elle-même produire des symptômes de type NDE, y compris les lumières lumineu...